LE CYCLONE SEPARATION

En avril 2008, cette tempête a durée quatre semaines, elle a arraché la corde qui retenait le bateau, celui-ci a dérivé sur la rivière et s'est échoué sur l'autre rive. . . .

Nous tous qui t'aimons avons suivi cette catastrophe, nous sommes restés impuissants et anéantis devant ce drame.

Maintenant tu est parti retrouver tes parents, tes copains de jeunesse avec lesquels tu as passé de bons moments, tu aimais nous raconter les blagues que tu faisait avec eux très souvent...

Ils te réservent une place auprès d'eux, et te connaissant tu vas jouer pour tous de l'accordéon et de l'harmonica comme dans le passé. . . . .

Seulement je voudrais te rappeler quelques anecdoctes vécues ensemble et qui nous ont tant fait rire. . . . .

la commande de l'abreuvoir automatique pour nous deux Geneviève

le pot au feu ou la viande s'était évaporée

la tarte aux pommes bien rangées

le perçage des bouteilles en plastiques

le collage des bouchons des bouteilles en verre

la selle du vélo retournée

et la dernière le clou de girofle dans les bananes.

Je te demande encore une petite chose. . . . . veille sur toute ta famille sans oublier tes nombreux amis !!

Ce texte avait été écrit par une amie et collègue de travail de mon papa.

Je ne t'oublie pas mon petit papa, et il n'y a pas un jour qui passe sans que je pense à toi, tu nous manques !

frise-20fleurs-20pommier